SECHERESSE

Depuis le 30 juillet, le département de la Haute-Vienne est en situation de crise renforcée, prescrivant ainsi d’importantes mesures de restriction pour les particuliers, les professionnels et les collectivités. Après un mois de juillet 2020, deuxième mois de juillet le plus sec depuis 1959, les quelques passages pluvieux localisés du mois d’août n’ont pas permis de combler le déficit de précipitations. Le niveau des eaux souterraines est à la baisse généralisée. Enfin, l’indice d’humidité des sols se maintient autour des valeurs plancher. La faiblesse des débits des cours d’eau est d’ailleurs visible par chacun. En outre, aucune pluie significative susceptible d’inverser la tendance dans les prochains jours n’est annoncée.